Pas terrible ; mais presque

Depuis quelque temps, on voit fleu­rir des PC avec écran tac­tile, pro­fi­tant ain­si des API que Micro­soft a implé­men­tées dans la der­nière mou­ture de son sys­tème (Win­dow 7 pour mes lec­teurs mar­tiens).

Le tac­tile est une bonne chose, c’est une «nou­veau­té» bien connue de cer­tains labos de recherche depuis au moins 5 ans (je me rap­pelle en avoir lu des avant-projets il y a presque 10 ans…), pour le grand public, c’est sur­tout avec les track­pad des Mac­Book et sur­tout avec l’iPhone que cette tech­no­lo­gie est appa­rue au grand jour. Et seuls les rabat-joie clament leur indi­gence en disant que ce n’est pas une pos­si­bi­li­té inté­res­sante de faire évo­luer l’interface homme-machine.

Pour en reve­nir au PC «tac­tiles», je leur pré­dis un ave­nir fait de crampes, de fatigues mus­cu­laires dont je ne connais pas le nom à force de tendre les bras vers l’écran pour en mas­quer le conte­nu et le macu­ler de traces de doigts (même l’iPhone 3GS et son écran «spé­cial» n’y échappe pas à la longue).

La véri­té est ailleurs cer­tai­ne­ment.

Voi­là pour­quoi, je trouve la pro­po­si­tion de Chris Clark des plus inté­res­sante. Le concept va plus loin que le simple ajout tac­tile, il en découle une nou­velle façon de conce­voir l’organisation des fenêtres et de l’interface plus glo­ba­le­ment. Certes, on voit bien le fon­de­ment gra­phique dont il s’inspire ; la cohé­rence de la pré­sen­ta­tion reste inté­res­sante.

10/GUI from C. Mil­ler on Vimeo.

Le seul reproche que je peux me per­mettre, c’est le posi­tion­ne­ment de la sur­face tac­tile devant le cla­vier, il fau­dra que cette der­nière soit bien cali­brée pour évi­ter les actions intem­pes­tives dû aux coudes et autre par­ties saillante de notre avant-bras afin de ne pas «brouiller l’écoute».

Ecrit par Sébastien Degliame
Rangé dans Informatique
Pas de commentaires »

© 2018 Sébastien DEGLIAME, Creative Commons License