Pas terrible ; mais presque

Ce matin, comme tout bon citoyen qui se res­pecte (ou pas), ma com­pagne et moi, nous nous sommes ren­dus au bureau de vote qui est le nôtre pour élire notre prochain(e) Président(e).

À l’arrivée, outre le fait que nous étions justes der­rière des amis de fac (avec qui on a papo­té comme des vieux) une longue fille d’attente nous atten­dait aus­si.
Celle-ci était due au simple fait que l’une des machines à voter élec­tro­niques (devrais-je dire infor­ma­tique ?) était plan­tée !

Ceux qui me connaissent se doutent ici que j’ai ergo­té sur le fait qu’une machine sous Win­dow$ a plus d’affinité avec les plan­tages qu’un clou (en espé­rant inté­rieu­re­ment que ladite machine tourne sous un UNIX des mai­sons), mais ; Après quelques coups de fils et quelques mani­pu­la­tions c’est bien un écran bleu affu­blé du logo Win­dow$ XP qui est appa­rut au reboot de la machine !

Gasp, on a confié à une machine au rôle essen­tiel dans notre démo­cra­tie, le sys­tème d’exploitation le moins fiable… va com­prendre, Charles !

Ecrit par Sébastien Degliame
Rangé dans Divers
1 commentaire »

Une réponse to “Machine à voter : reboot”

  1. simon dit :
    25 mai 2007 at 14:16

    sans comp­ter les erreurs d’émargement en fin de jour­née.
    Cf un article du Point:
    http://www.lepoint.fr/content/direct_qg/article?id=180560

Répondre

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.


© 2019 Sébastien DEGLIAME, Creative Commons License